L'union fait la force

Le légume-roi pendant la guerre

Lorsque la dernière guerre mondiale éclata, la Suisse connut le plan Wahlen qui avait pour objectif l’intensification des productions agricoles. Il s’agissait de nourrir la population suisse privée de produits alimentaires en provenance de l’étranger. C’est ainsi qu’il fallait porter la superficie des terres arables à 300'000 hectares. C’est dire que tout espace non cultivé dut être travaillé pour y faire pousser des végétaux comestibles. Avec une consommation atteignant 124 kg par habitant, le légume était roi.

Mesures d'économies après l'armistice !

Dans un contexte d’après guerre qui détrôna le légume avec de fortes importations (attrait pour les produits exotiques), les maraîchers genevois ont uni leur destin en créant l’Union Maraîchère de Genève en 1949.

Cette société coopérative avait pour but d'organiser la vente des légumes des maraîchers sur des bases nouvelles. En effet, la libre importation avait provoqué inévitablement des surplus des surfaces cultivées en sachant que les autorités fédérales leur avaient demandé de gros sacrifices pour satisfaire aux besoins de l'économie de guerre.

Voilà plus d'un demi-siècle d'existence et l'Union Maraîchère de Genève est devenue la force commerciale indispensable aux maraîchers genevois sur un marché de plus en plus concurrentiel.